Au-delà de l’ego ♥ Beyond the Ego

Le mur qui sépare l’état éveillé de celui non-éveillé n’est pas un mur conceptuel, ni théorique et ni métaphorique. L’intelligence ne peut le percer, la piété ne peut le faire fondre, et la ferveur ne peut le détruire. Ce mur est plutôt un écran de force magnétique dont le pouvoir vient de l’énergie émotionnelle de la peur, donc tout ce que tu lances contre lui, toutes tentatives de l’attaquer se fait simplement re-canaliser dans lui, le nourrissant et le rendant plus solide. Seulement la mort de l’ego peut vaincre cette barrière, car cette barrière est l’ego même. L’ego est obstruction, le lâcher prise est circulation (flow, flux).

Le lâcher prise est la base et le précurseur de la croissance. Il est en l’essence même. Il n’y a pas de raccourci, de substitut ou de route alternative pour le contourner. Tu peux faire semblant d’y être arrivé et plusieurs personnes le font, mais tu ne fais que te tricher toi-même en faisant cela. Aucune véritable croissance n’est possible à l’intérieur des contraintes égoïques, seulement l’illusion de croissance. Avant le lâcher prise/l’abandon total, il y a l’égo; l’être faible, ignorant et isolé. Une fois qu’on se libère de cette médiocrité toxique et artificielle, on s’aligne intérieurement, Boum!, d’un coup. Ça peut prendre des jours ou des mois ou des années avant que les différents aspects de notre vie s’ajustent à cette nouvelle réalité, mais l’impact initial est aussi dramatique et distinct que celui qui serait vécu en grimpant hors d’un égout lugubre avec de l’air fétide pour découvrir un soleil éblouissant et prendre une grande bouffée d’air frais. Avant cela, nous sommes des petits êtres ridicules, ressemblant à des rats qui ne pensent qu’à eux-mêmes, mais après cette transition, après que nous arrêtons d’affirmer et de faire valoir une fausse séparation, nous commençons à vivre nos vies et à découvrir qui et où nous sommes, et de quoi nous faisons partie. Nous découvrons que nous sommes de la même dimension et magnitude que l’océan d’être dans lequel nous fusionnons.

Nous faisons une ascension qui nous amène à une altitude à partir de laquelle nous ne voyons plus les arbres mais plutôt la forêt, où les fils disparaissent et la trame entière de la mosaïque du tissu se fait voir, et où un univers qui auparavant était considéré comme une composition d’innombrables parties séparées est enfin vu en tant qu’un océan d’être indifférencié. Lorsque nous renonçons à notre illusion de savoir, nous en venons à habiter les plus hauts sommets du paysage du rêve. En transcendant les opposés, nous nous réveillons du rêve des plusieurs parties et nous entrons dans la réalité du tout unifié. Une fois vécu, cette vision de l’unité ne peut devenir obsolète, et l’illusion de savoir est remplacée par un mode d’entendement dont la supériorité ne peut pas être mesuré; un mode de savoir direct et libre de tout processus intermédiaires. À partir de cette perspective intégrée, tout ce que nous avions l’habitude de considérer comme mauvais ou même maléfique est infailliblement reconnu comme étant de valeur et d’importance égales à ce que nous considérions auparavant comme bon, vrai et lumineux. L’équilibre et l’intégrité sont restaurés et nous naissons à notre être intégré, notre soi véritable.

-tiré de Spiritual Warfare, de Jed McKenna

PS. Voilà la dernière citation de ces livres que j’ai vraiment adorés. Je suis presque triste de ne pas vous en envoyer d’autres de lui!!! Sniff! 😉

♥☼♥

The wall separating the awakened and un-awakened states is not conceptual or theoretical or metaphorical. Intelligence can’t pierce it, piety can’t melt it, fervor can’t smash it. It is a forcefield empowered by the emotional energy of fear, so everything we hurl against it is rechanneled into it. Only ego-death defeats this barrier because the barrier is ego itself. Ego is obstruction, surrender is flow.

Surrender is the basis and precursor of growth. It is of the essence. There is no shortcut or workaround, no substitute or alternate route. You can fake it and many do, but you’re only cheating yourself. There is no growth possible within egoic constraints, only the illusion of growth. Prior to surrender there is ego; the puny, ignorant, segregated self. Once we free ourselves from that noxious and artificial puniness, we come into alignment, Bam! , just like that. It may take days or months or years for the various aspects of our lives to make the adjustment, but the initial impact is as dramatic and distinct as climbing out of a dark, fetid sewer into clean air and dazzling sunlight. Before that, were just silly, self-absorbed rat-like little beings, but after that transition, after we have stopped asserting a false apartness, we start living our lives and discovering who and where we are and what we are part of. We discover that we are of the same dimension and magnitude as the ocean of being into which we merge.

We ascend to an altitude where we see the forest and not the trees, where the threads disappear and the tapestry is revealed, and where a universe previously thought to be composed of innumerable separate parts can be seen as one undifferentiated ocean of being. When we relinquish the illusion of knowledge, we come to reside at the loftiest of dreamscape altitudes. By transcending opposites, we awaken from the dream of many parts into the reality of the unified whole. Once seen, this vision of unity cannot be obsolete, and the illusion of knowing is replaced by an immeasurably superior way; a direct knowing free of intermediary processes. From this integrated perspective, everything we once called dark or false or evil is unmistakably known to be of equal worth and importance as the things we once called light or true or good. Balance and wholeness are restored and we are born to our rightful selves.

-taken from Jed McKenna’s Spiritual Warfare

PS. This last quote ends our excursion into the ‘Jed Zone’. I must admit I’m a bit sad to not send many more from him! Sniff!!! 😉