Changer de cap : mode d’emploi pour élever ses fréquences

Comme suite à mon message présentant les actes déclaratifs pour extraire les influences négatives de votre conscience, voici des extraits des livres de Lynn Grabhorn (Excusez-moi mais votre vie attend, Mon Dieu qu’est-ce qui nous arrive, et Planète Deux) quant à comment élever les fréquences que l’on émet, et que l’on reçoit en retour comme manifestations de nos fréquences.

« Nous sommes des générateurs de flux d’énergie qui transportent avec eux une fréquence vibratoire particulière basée sur les émotions que nous ressentons au moment où nous envoyons ce flux à l’extérieur. D’où l’importance de trouver des moyens de générer des émotions positives de haute fréquence, aussi souvent que possible, car nous avons été inculqué à générer des flux de basse fréquence négative dans nos vies. Nous sommes tellement habitués à le faire que nous pourrions considérer notre capacité à auto-générer de la souffrance comme une maladie chronique.

Or, autant que les livres de pensées positives nous parlent de trouver le bonheur, la réalité est que personne sur cette planète ressent de bonnes énergies positives toute la journée! Donc la question n’est pas comment faire pour être heureux tout le temps, ce qui est un but impossible à réaliser, mais plutôt, comment faire pour changer nos fréquences?

Puisque ce que nous pensons correspond à ce que nous ressentons, et que ce que nous ressentons correspond à ce que nous vibrons, et que la façon que nous vibrons correspond à ce que nous attirons, changer de cap, c’est décider d’accomplir une action pour passer d’une vibration basse à une plus élevée, pour passer d’un ton ou deux au-dessous à un ton ou deux par-dessus l’octave centrale (par ex d’un piano) où la plupart de nous vivons la plupart de nos vies. C’est insister à trouver un moyen de changer – DANS L’INSTANT – en utilisant votre imagination. Ceci signifie apprendre à changer – IMMÉDIATEMENT! – en passant d’une douce négativité (quand vous en devenez conscient) à une vibration qui vous fait sentir mieux.

 

Changer de cap, c’est :

  • Trouver des moyens de se sentir mieux, à n’importe quel moment, peu importe ce qui se passe autour de vous.
  • Trouver des moyens de se sentir mieux, quand tout va bien.
  • Trouver des moyens de se sentir mieux, quand vous ne voulez pas.
  • Trouver des moyens de se sentir mieux, quand votre Vouloir n’est visible nulle part.
  • Trouver des moyens de se sentir mieux, quand ceux qui sont autour de vous sont dans le pétrin.
  • Trouver des moyens de se sentir mieux, quand vous avez l’impression que tout est contre vous.
  • Trouver des moyens de se sentir mieux, quand vous savez, que vous êtes absolument sûr, que tout est perdu et fini pour vous.
  • Trouver des moyens de se sentir mieux quand vous vous sentez bien, ou OK, ou en forme et que tout va bien.

 

Changer de cap, ce n’est pas :

  • Faire agir les autres comme vous aimeriez qu’ils agissent.
  • Essayer de sentir votre désir de sauver quelqu’un, si son intention (qu’elle soit consciente ou inconsciente) est de quitter cette réalité.
  • Trouver un meilleur compagnon, ou maison, ou voiture, si vous n’avez pas encore décidé d’annuler, avec vos vibrations, les sentiments actuels qui sont reliés à ce que vous voulez laisser derrière.
  • Utiliser votre passé comme excuse pour n’importe quel sentiment négatif ou drame que vous vivez maintenant (les excuses vibrent au-dessous de l’octave centrale).
  • Essayer de devenir riche rapidement.
  • Essayer « d’arranger » les choses pour votre propre bénéfice.
  • Vouloir que tout arrive tout de suite.
  • Essayer d’arranger les choses pour les autres.
  • Penser que vous devez être heureux toute la journée (ça n’arrivera jamais!).

Changer de cap est une activité – immédiate – dans laquelle vous vous engagez pour votre propre bénéfice et SEULEMENT pour le vôtre. Les autres peuvent ou non bénéficier de vos efforts, mais ce n’est pas votre rôle dans la vie. Votre rôle est de « le comprendre », c’est-à-dire d’apprendre ce qu’est votre pouvoir énorme et inexploité, maintenant que vous vous êtes libéré vous-mêmes des contraintes externes à votre être lumineux véritable (note de Julie Claire : par le biais des actes déclaratifs pour effectuer la relève de la garde, voir Lynn Grabhorn 1/2).

Changer de cap de signifie PAS faire des miracles immédiats, devenir riche immédiatement, ou quoi que ce soit d’immédiat. Si vous obtenez des résultats rapides, fantastiques! Mais souvenez-vous que nous parlons d’habitudes bien établies non seulement dans cette vie, mais depuis un nombre incalculable de vies passées. En plus de cette douleur – la douleur émotionnelle – se trouve une habitude encore plus désastreuse propre à l’humanité. Il va donc falloir un petit effort, un petit travail, un peu d’attention quotidienne. Pas pendant toute la journée, mais chaque jour. Alors allons-y avec des moyens pour changer de cap – et souvenez-vous, c’est toujours immédiatement, parce que tout ce dont vous avez besoin, ce sont quelques secondes ici, puis encore quelques secondes là, tandis que ça devient de plus en plus facile pour vous.

Seeentez ce qu’est caresser un petit chien (ou un chat, ou un bébé, etc…). Ce sont des vibrations au-dessus de l’octave centrale qui s’échappent de vous, et c’est tout ce que nous recherchons. OK, maintenant, faites circuler ce même seeentiment, juste pendant quelques secondes :
-au stylo de votre bureau
-à la poigné de votre porte
-à chaque feu rouge que vous voyez
-à la trace de poussière sur votre vaisselier
-à votre brosse à dent
-à votre ordinateur
-à votre imbécile de patron
-à votre serviette de salle de bain (si personne ne vous regarde, allez-y et caressez la)
-à l’idiot sur l’autoroute
-à toutes les voitures vertes sur l’autoroute
-à chaque insecte que vous voyez…

Bien, c’est suffisant. Vous comprenez l’idée, qui est de trouver des moyens chaque jour, peu importe comment vous vous sentez dans le moment, de faire circuler des vibrations qui se résument à « se sentir mieux ».

Faites-le, même seulement pendant quelques secondes, quand vous vous sentez minable, furieux ou triste. Faites-le, même seulement pendant quelques secondes, quand vous vous sentez formidable. Faites-le autant de fois dans la journée que vous pouvez vous rappeler de le faire. Parce qu’à chaque fois que vous le faites, même pendant dix secondes, vous annulez environ un an de flux négatif.

Si vous pouvez augmenter, en cumulant (pas en une fois), à un total de dix minutes par jour, vous commencerez à voir de merveilleuses choses se produire dans votre vie, à vous faire dresser les cheveux sur la tête. Tout ce qui est nécessaire, ce sont quelques secondes par jour pour passer d’un « bof » normal à une sorte de bien-être inhabituel, peu importe la manière.

D’autres moyens? CHANTEZ votre liste d’épicerie! CHANTEZ à votre corps. FREDONNEZ sous la douche. FREDONNEZ pendant que vous passez l’aspirateur, ou que vous prenez le métro, ou que vous changez les draps, ou que vous allez à une réunion. Fredonnez, chantez, faites ce qui crée – puis libère – la vibration intérieure supérieure.

Une autre chose facile à réaliser – quand personne ne vous regarde – c’est de SOURIRE. Sourire, mais de l’intérieur, pas juste une grimace. Seeentir ce que ce serait d’avoir un bambin qui viendrait vous voir avec quelque chose à vous faire admirer. Vous ne pourriez pas empêcher ce sourire sur votre visage qui viendrait du plus profond de vous. Donc, vous n’avez qu’à créer ce même seeeentiment, et hop!

Bref, l’idée générale est de sortir des vieilles habitudes de rester dans ce qui semble être une vibration normale, et allez vers créer des nouvelles habitudes, afin d’être consciemment responsable de ce que l’on dégage. Ceci n’est pas étrange, ésotérique, mais purement physique. Les fréquences attirent les fréquences, c’est-à-dire que ce que vous expulsez trouvera son pareil et ramènera par magnétisme quelque chose vers vous qui correspondra au sentiment que vous avez dégagé. »

-tiré des trois livres mentionnés au début du message, de Lynn Grabhorn


Switching gears : instruction manual to elevate your frequencies

This is a follow up to my message in which I presented the declarative acts to extract negative influences from your consciousness, it contains extracts from Lynn Grabhorn’s books (Excuse me but your life is waiting, My God what is happening to us, and Planet Two) that give tips and infos on how to elevate the frequencies you emit and come back to you as manifestations of these frequencies.

‘We are generators of energy fluxes that transport with them a particular vibratory frequency that is based on the emotions we feel at the moment we send that flux outwards. The reason it is so important to find ways to generate high frequency positive emotions, as often as possible, is because we have been socialised and educated, throughout our lives, to generate low frequency negative emotions. We are so used to doing it that we could consider our ability to self-generate suffering in our lives as a chronic disease.

But as much as self-help books talk about positive thought as a means to find happiness, the truth is that no one on this planet is able to feel positive energies all day long! So the question is not how to be happy all the time, which is an impossible goal to reach, but rather, how can we change our frequencies?

Since what we are thinking corresponds to what we are feeling, and that what we are feeling corresponds to what we are vibrating, and that what we are vibrating corresponds to what we attract, switching gears is a decision to accomplish an action to go from a low frequency to a higher one, to go a little higher up the middle octave that we tend to stay stuck in most of our lives. Switching gears means insisting on finding a way to change – IN THE MOMENT – by using our imagination. This means learning to change – IMMEDIATELY! – by going from living in a subtle negativity (when you become aware of it) to a vibration that makes you feel better.

Switching gears is:

  • Finding means to feel better, at any moment, irrelevantly of what is going on around you.
  • Finding means to feel better, when everything is going well.
  • Finding means to feel better, when you don’t want to.
  • Finding means to feel better, even when your Will seems invisible.
  • Finding means to feel better, even when those around you are in trouble.
  • Finding means to feel better, even when you are under the impression that everything is working against you.
  • Finding means to feel better, when you know, when you’re absolutely certain, that all is lost and your life is over.
  • Finding means to feel better, when you feel good, or OK, or in shape and life is good.

Switching gears is not:

  • Making others act the way you’d like them to act.
  • Trying to feel your desire to save someone else, if that person’s intention (conscious or not) is to leave this reality.
  • Finding a better partner, or house, or car, if you have not already decided to annul, with your vibrations, the feelings you actually have that are related to what you want to leave behind.
  • Using your past as an excuse for any and all negative feelings or dramas your are presently feeding (excuses vibrate under the middle octave).
  • Trying to get rich quick.
  • Trying to « arrange » things for your own benefit.
  • Wanting everything to happen right away.
  • Trying to fix things for others.
  • Thinking you need to be happy all day long (it will never happen!!!).

Switching gears is an activity – right now – in which you make a commitment, for your own benefit and ONLY yours. Others may or may not benefit from your efforts, but it is not your role in life. Your role is to “get it”, ie learn what your enormous and unexploited power is, now that you’ve freed yourself from the external constraints that have been put on your true luminous being (note from Julie Claire: by doing the declarative acts to bring about the changing of the guard – see Lynn Grabhorn 1/2).

Switching gears does NOT mean making immediate miracles happen, become rich right now, or whatever else right now. If you obtain rapid results, fantastic! But remember that we’re talking about deeply engrained habits, established not only in this life but in an incalculable amount of past lives. So on top of all our emotional pain, there is a habit even more disastrous, unique to humanity. It therefore needs from us some effort, some work, some daily attention. Not all day, but every day. So let’s explore means to switch gears – and remember, it’s always immediately, because all you need is a couple of seconds here, a couple of seconds, as it gets more and more easy with time.

Feeeeeeeel what it’s like to pet a small dog (or cat, or child). It is these vibrations above the middle octave that come out of you when you generate feelings like that, and that’s all were looking for. OK, now, make that same feeeeeling circulate, just for a couple of seconds:
-to the pen on your desk
-to the handle on your door
-to every red light you see
-to the dust on your furniture
-to your tooth brush
-to your computer
-to your moron of a boss
-to your bath towel (if no one is looking, go ahead and pet it too!)
-to the idiot on the highway
-to all the green cars on the road
-to every bug you see…

Good, that’s enough examples. You get the idea, which is to find ways every day, no matter how you feel in that moment, to make “feel better” vibrations circulate around you, through you, from you.

Do it, even if it’s just for a couple of seconds, when you feel like crap, are angry or sad. Do it, even if it’s just for a couple of seconds, when you feel great. Do it as many times in the day as you can remember to. Because every time you do it, even if it’s just for 10 seconds, you annul about a year of negative flux.

If you can augment, by cumulating (not all at once), to a total of 10 minutes a day, you’ll start seeing wonderful things happening in your life that might make your hair stand on end. All that’s necessary is a couple of seconds a day to go from the normal “so-so” of the middle octave to a new kind of non-habitual feeling good.

Other means? SING your grocery list! SING to your body. SING under the shower, while you’re vacuuming, or taking the subway, or are changing the sheets, or are driving to a meeting. SING, HUM, do what creates – and liberates – the internal superior vibration.

Another thing easy to realise – when no one is looking – is to SMILE. Don’t just smile with your face, smile from the inside. Feeeel what it would be like if a child came up to you with something he wanted you to admire. You wouldn’t be able to stop that smile on your face, coming from your depths. Therefore all you need to do is create that same feeeeling, and bam!

The general idea is to get out of old habits of staying in what seems like a normal frequency, and go towards creating new habits, so you can be consciously responsible of what you are emitting. This is not strange, or esoteric, but purely physical. Frequencies attract frequencies, that is, what you send out will find its equal and bring back, via magnetism, something your way that corresponds to the feeling that you’ve emitted.

-taken from the three books mentioned in the introduction to this message, by Lynn Grabhorn

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *