Ok allons-y avec ce troisième message portant sur la libération du karma. Il est encore plus long que le dernier (désolé à ceux que ça dérange), et il a lui aussi 3 sections principales : 1-ma petite intro et un survol de notre constitution énergétique; 2-une citation assez longue de Diane Stein dans laquelle elle présente les 4 types de karma avec exemples à l’appui découlant de ses expériences en tant que thérapeute; et 3-un résumé des directives de base et de la formulation de mots exacte qu’elle a développé pour assurer que la libération karmique soit la plus exhaustive possible.

1-MON INTRO ET UN BREF SURVOL DE NOTRE CHAMP ÉNERGÉTIQUE

Je voulais vous envoyer ce message la semaine passée, mais espéremment mon retard a donné, à ceux et celles d’entre vous qui se sentent prêt à explorer un tel processus, plus de temps pour vous accoutumer à connecter avec et recevoir des infos de ces « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques » (choisissez votre formulation parmi ces options). Comme je vous l’avais précisé à la fin du dernier message, je vous donnerai non seulement la formule à énoncer pour dégager le karma de façon autant exhaustive que possible, mais aussi une explication des 4 types de karma que nous accumulons à travers nos incarnations et comment procéder pour les déloger (indice : travailler sur certains types de karma en premier simplifie énormément le travail sur les autres par la suite). Je veux aussi vraiment vous parler de notre constitution énergétique mais si je me laisse faire, ce ne sera plus un message mais un livre donc je ferai mon possible pour ne pas exagérer (bonne chance Julie! lol).

Donc pour l’instant, voici des petites infos de base afin de mieux comprendre où exactement en nous a lieu la guérison de karma. Je parlerai plus longuement des corps énergétiques et leurs templates (modèles, patrons) lorsque j’enverrai les directives du processus de Balancement Énergétique, l’étape suivante également faite avec les « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques ». Les effets de ce processus sont très puissants et travaillent en profondeur car ce processus permet de réintégrer tous les niveaux de notre Être au sein de notre champ aurique, incluant les niveaux qui n’ont jamais été affecté par nos incarnations humaines. Difficile de communiquer en mots comment est ressenti cette réinsertion de ces énergies supérieures dans notre champ aurique, mais disons que c’est comme… rentrer à la maison? Ou comme être dans les bras de la maman ultime? J

OK donc j’y vais rapido avec une explication de base des couches inférieures de notre champ aurique, certains de vous ou peut-être même la plupart connaissez déjà le champ aurique, considérant l’explosion des derniers 15-20 de littérature portant sur les chakras et les corps subtils. Bref pensez à une poupée russe (Baboushka) avec toutes ses poupée imbriquées les unes dans les autres. Celles les plus externes sont les couches supérieures de notre champ aurique et elles sont complètement connectées à la réalité immatérielle (niveau causal). Ensuite en partant du centre pour aller vers l’extérieur, il y a le corps physique, sa version énergétique le corps étherique, ensuite le corps émotionnel/astral, ensuite le corps mental/la trame ou grillage, ensuite le corps spirituel/céleste. Si je parle en terme chakras, ce sont ceux du bas, du chakra racine jusqu’à celui du cœur.

Les templates (modèles, patrons) de ces couches inférieures sont où le karma s’inscrit. De plus, il y a des « sois » reliés à ces couches : le corps étherique contient un « double étherique » qui correspond en terme de développement à un « soi bébé ». Ensuite le corps émotionnel/astral contient notre « jumeau/jumelle astral/e » que la plupart d’entre nous connaissons en tant que notre « soi enfant » (bref l’enfant intérieur). La trame/grillage du corps mental pourrait être considéré comme un soi jeune adulte/penseur analytique (c’est masculin tel que je le vois mais ça c’est comment je vois mon mental). Le corps spirituel a plusieurs couches nichées une dans l’autre, celles correspondant au chakra du cœur est où le « soi supérieur » réside (lorsqu’il est intégré mais la plupart d’entre nous avons tendance à plutôt avoir cette énergie qui flotte à côté et un peu en retrait de notre corps physique).

Il y a un blueprint (épure, schéma) de toutes ces couches inférieures dans la région de notre chakra de gorge (qui est le premier des plusieurs niveaux du corps causal que vous allez ramener en alignement avec vos autres niveaux, une fois qu’un bon montant de résidu karmique aura été libéré. C’est probablement ici même que sont les Archives Akashiques, et non à quelque part à l’extérieur de vous-mêmes – cela fait partie de l’illusion de la dualité mais en fait, c’est tout à l’intérieur, incluant l’univers, les planètes, les êtres… c’est toute UNE conscience expérimentant une multiplicité de manifestations, le monde physique n’est qu’une des plusieurs extensions par lesquelles cette conscience totale joue avec des projections. Pour résumer mon résumé pas si résumé que ça, ce qui compte c’est savoir que le karma est stocké dans les 4 niveaux inférieurs, et chacun de ces niveaux est un stade psycho-développemental : bébé, enfant, jeune adulte énergie masculine/analytique, et jeune adulte énergie féminine/soi supérieur. Ensuite les niveaux plus élevés et pleinement connectés à la source contiennent la Mère et la Grand-Mère en terme Wicca, ou de façon plus générique, le Parent Aimant et Le Grand-Parent Sage.

2-LES 4 TYPES DE KARMA

Espéremment vous avez exploré un peu de votre karma depuis le dernier message que j’ai envoyé, ou peut-être êtes-vous déjà conscients de certains des grands patterns que votre âme explore par le biais de ses incarnations physiques. Avoir une compréhension de base de ces patterns/thèmes globaux aide vraiment à savoir où et sur quoi viser vos demandes de libération karmique. Même si vous n’avez jamais fait de travail touchant à du karma ou des régressions dans des vies antérieures, votre vie actuelle vous donne essentiellement les infos dont vous avez besoin pour être en mesure de discerner vos problématiques centrales et vos patterns de personnalité – ils sont visibles par le biais de votre paysage émotionnel et vos formes-pensées habituelles (bref vos façons d’interagir avec le monde, à l’intérieur et à l’extérieur de vous-mêmes). Donc… vos outils essentiels dans un tel processus sont votre vouloir de vous voir de façon lucide (vous et vos multiples sois), ainsi que de vous approprier pleinement ce que vous découvrez en vous, car l’énergie de victime et les stratagèmes de blâme sont à coups sûrs la meilleure façon d’assurer que ce processus ne fonctionnera pas pour vous – vous ne pouvez pas vous libérer sans la volonté de faire face à ce qui vous affecte et à en prendre responsabilité. La réalisation personnelle du pourquoi des patterns que nous avons créés est la clé de leur dissolution, et ce genre de réalisation n’est PAS reliée à la culpabilité, le blâme ou la honte, donc portez attention à ce que votre égo vous racontera pour vous garder bien collés à sa façon de voir et ainsi continuer à projeter à l’extérieur de vous ce qui, en réalité, se passe à l’intérieur.

Ces catégories/types de karma vous aideront à focaliser votre attention sur les patterns fondamentaux de votre âme, en commençant par votre vie présente et en traçant leur genèse à travers le temps – ces patterns ont une source et se sont ensuite répétés à travers une multitude de vies entrelacées, chacune vous donnant plus de données afin d’arriver au point de réalisation nécessaire à faire face à ces patterns et les guérir. Nous sommes chanceux d’être à un moment charnier dans notre longue histoire terrestre dans lequel il est beaucoup plus facile qu’auparavant de se libérer de ces patterns (voir message précédent). SVP saisissez cette occasion car c’est la réalité de l’avenir que nous créons maintenant et les contours de cette réalité ne sont pas encore définis, nous pourrions rester ici et continuer à jouer le jeu de la matière de façon plus joyeuse, mais il est aussi possible que nous restions pris dans nos vieilles habitudes et potentiellement détruire notre terrain de jeu.

Voici la citation du livre de Diane Stein (We are the Angels) quant aux types de karma :

« Les quatre catégories karmiques sont simples et évidentes. Ce sont les mal-aises/maladies, les relations, les situations de vie, et les traits de caractère ou habitudes négatives. Il est relativement facile d’observer votre vie actuelle et d’y trouver des aspects tombant dans chacune de ces catégories qui ont besoin d’être travaillés. Le truc de la libération karmique est de non seulement identifier des patterns problématiques dans votre vie actuelle, mais aussi d’identifier leurs récurrences à travers plusieurs autres vies passées, jusqu’à celles où ces patterns ont commencé (leur source). Considérant que nous avons eu des milliers de vies ici et ailleurs, localiser la source de quoi que ce soit peut sembler impossible, mais cela n’est pas le cas. Premièrement, le karma associé à nos expériences sur d’autres planètes est rarement relié aux Archives Akashiques de nos expériences terrestres, et deuxièmement, puisque nous sommes à un moment historique où il devenu possible et nécessaire de dégager beaucoup (si pas tout) du karma qui s’est accumulé, les Êtres qui « gèrent » le karma terrestre n’ont besoin que de votre volonté et votre désir de compréhension pour ouvrir le flot des informations provenant de votre subconscient afin que vous le rendiez conscient. Vous n’êtes pas seul dans ce processus, vous faites partie de cette planète et sa guérison est la vôtre, la libération massive du karma est une partie intégrale des changements terrestres qui ont lieu présentement.

Les mal-aises et maladies

La première catégorie ou type de karma inclut les mal-aises, maladies et conditions physiques et non-physiques. Ceci est probablement la première chose à laquelle les gens pensent lorsqu’ils veulent se libérer d’une situation négative dans leurs vies. C’est, en fait, la dernière chose à demander aux « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques » de libérer, car toutes les sources émotionnelles et mentales d’un mal-aise ou d’une maladie doivent être dégagées avant de pouvoir s’en libérer. Il y a une composante émotionnelle et/ou mentale à chaque mal-aise et/ou maladie. Certaines conditions ne peuvent pas être guéries – le dommage au corps est trop grand, mais si rien d’autre ne peut être fait pour cette vie présente, il reste toujours la possibilité de dégager cette condition afin qu’elle ne se reproduise plus dans les vies à venir. La personne vivant une maladie difficile qui ne peut être complétement guérie peut tout de même recevoir une guérison partielle, qui l’aidera en terme de niveau de confort.

Les mal-aises et maladies incluent dans cette catégorie ne touchent pas seulement au corps physique. J’ai eu des résultats positifs à travailler avec des gens pour guérir des conditions mentales et émotionnelles. Ces résultats m’ont aidé à voir qu’absolument rien, dans la vie humaine, est sans espoir. Dans les maladies physiques, ce sont les conditions entre les extrêmes qui semblent les plus faciles à dégager. Éviter de demander d’être guéri d’un rhume, d’une grippe ou d’une petite éraflure, car de telles conditions sont auto-limitantes et ne requièrent pas d’assistance angélique. À l’autre extrême, une personne née avec une malformation/handicap physique ne pourra probablement pas la changer radicalement. J’ai vu des résultats optimistes avec des conditions telles que la dystrophie musculaire, les courbatures de la colonne vertébrale, le déficit d’attention, les personnalités multiples, l’insomnie chronique, l’inhabileté de calmer le mental, les tumeurs, les allergies de longue date, des blessures ou cassures qui refusent de guérir, la possession spirituelle, la fibromyalgie, la fatigue chronique et les maux de dos chroniques. Rappelez-vous que ces guérisons ne sont pas médicales, mais lorsque les Êtres vous accordent une libération karmique, ces conditions peuvent changer et s’améliorer.

Les relations

La prochaine catégorie de karma à dégager et libérer de l’être touche aux relations. Nos partenaires dans cette vie-ci cheminent avec nous depuis plusieurs incarnations, et nous avons construits des patterns comportementaux avec eux qui ne sont peut-être pas tous positifs. Chaque vie a ses propres confusions, situations difficiles, et restants de douleur à libérer. Un problème relationnel se présentant dans une vie particulière ne découle peut-être même pas de la relation actuelle mais plutôt d’un trauma au courant d’une vie antérieure et comment elle s’est terminée. Des circonstances telles qu’une mort ou une séparation traumatique dans une incarnation passée peut empêcher des partenaires de s’accepter dans leur vie courante. Un ou les deux d’entre eux peuvent avoir des peurs inconscientes que le trauma pourrait se répéter. Plusieurs difficultés dans la vie maritale ou relationnelle peuvent provenir du passé, des mauvais jugements, trahisons, infidélités ou compréhensions erronées de vies antérieures. Ceux et celles qui cheminent ensemble depuis des millénaires (soul mates) ont eu plusieurs occasions autant de douceur que de difficultés. Il est maintenant temps de dégager et guérir tout ce passé, pour la paix et le bénéfice du présent et du futur.

Les relations que nous avons avec d’autres gens qui ne sont pas nos partenaires de vie nécessitent elles aussi d’être guéries. Ces relations incluent celles à nos enfants, nos parents, nos partenaires en affaires, nos professeur-e-s, nos ami-e-s, les membres de notre famille élargie, et des personnes qui nous ont fait du tort. Les parents et les enfants nous donnent souvent nos plus grandes leçons karmiques et nos plus grands défis, ainsi que les gens qui nous ont fait du mal. Puisque nous nous incarnons en groupe et que nous inter-changeons nos rôles d’une vie à une autre, nos parents de cette vie-ci ont peut-être été nos enfants, professeur-e-s, ami-e-s, ou ennemis dans d’autres incarnations. Quelqu’un qui nous a fait du mal dans cette vie-ci nous a peut-être aussi fait ça dans le passé. Tout comme avec nos partenaires de l’âme (soul mates), il y a souvent une longue ligne karmique qui nous relie à quiconque dans nos vies nous sont proches ou importants, que ce soit de façon positive ou négative. Voir la source de la friction entre deux personnes peut offrir une grande compréhension de pourquoi cette friction existe. Souvent juste le fait de connaître cette vie passée source du problème actuel est assez pour le dégager et l’éliminer.

J’ai découvert en faisant ce travail qu’il est important de demander pour une « guérison karmique complète » pour toute relation qui nous est chère, qu’il y ait de la friction présente ou non. En faisant cela, tous les problèmes potentiels peuvent être dégagés, même ceux qui n’ont pas encore eu la chance de se révéler, ce qui assure une fluidité beaucoup plus saine dans nos relations. Ceci est particulièrement utile comme requête à faire au niveau de nos relations avec notre partenaire, nos enfants, nos parents et nos partenaires en affaires. Un once de prévention, même dans une relation harmonieuse, peut donner une livre de guérison (note de Julie : ouf pas évident à traduire lol). Il est cependant nécessaire de se rappeler qu’une requête de guérison karmique impliquant quelqu’un d’autre ne s’applique qu’à votre guérison. L’autre personne doit demander elle-même, de façon directe, si elle veut ce genre de guérison elle aussi. Bref lorsque vous demandez de guérir une relation vous êtes en train de demander la guérison de votre part dans cette relation – et cela est souvent suffisant. C’est une grave erreur d’essayer de changer le karma d’une autre personne sans leur consentement et leur pleine participation, cela va à l’encontre de l’éthique universelle, n’est pas permis et peut en soi porter des conséquences karmiques négatives pour vous-mêmes.

Les situations de vie

La troisième catégorie de karma et de transformation karmique sont les situations de vie. Si, par exemple, vous avez travaillé fort toute votre vie mais que vous êtes toujours en situation de pauvreté, la raison pourrait être karmique. En trouvant la vie passée dans laquelle la pauvreté a commencé, vous pouvez obtenir des infos qui vous permettront une compréhension des leçons à apprendre de cette situation, étape nécessaire avant de dégager ce qui tient ce pattern en place pour pouvoir enfin le transformer. Vous trouverez peut-être que vous êtes pauvres dans cette vie-ci car vous avez abusé vos richesses dans une incarnation antécédente. Ou encore, que vous êtes pauvres à cause d’une culpabilité dans cette vie-ci ou une antérieure que vous ressentez et qui vous a convaincu que vous méritez d’être pauvres. Les personnes qui ont été des sœurs ou des moines dans le passé ont souvent fait des vœux de pauvreté qui ont besoin d’être découverts et défaits/libérés.

Souvent une décision prise dans une vie passée, qui était positive à ce moment-là, est apportée dans cette vie-ci où elle n’est plus positive. Ceci peut arriver aussi dans le cadre de notre vie présente, en lien à une décision prise lorsque nous étions un enfant. Par exemple, une décision positive au moment où elle fut prise mais qui ne sert plus et possiblement cause des dommages à qui nous sommes en tant qu’adulte. Le choix d’un enfant de refouler une mémoire traumatique qui ne semble pas assimilable à ce moment peut assurer la survie émotionnelle de cet enfant mais peut ensuite causer beaucoup de tumultes et de difficultés psychiques et développementales à cette même personne rendue grande. Rendue adulte, cette personne peut gérer l’inconfort de revivre cette mémoire et la guérir, mais elle doit avoir au moins un ressenti de base lui permettant de savoir qu’un tel trauma refoulé est présent. C’est la même chose avec les vies passées, et dans le cas des situations de vie négatives c’est souvent ce genre de mécanisme qui est à découvrir et à dégager/libérer.

Traits de caractère et habitudes négatives

La quatrième catégorie sur laquelle se pencher lors du dégagement karmique a rapport aux traits de caractère et les habitudes négatives. J’ai utilisé ce processus pour aider des gens à arrêter de fumer, et quoiqu’ils ont tout de même eu à passer à travers les difficultés de la cessation tabagique et la détoxination de leurs corps physique, le processus a été beaucoup plus facile et rapide qu’il aurait été autrement. Les phobies tombent sous cette catégories aussi, dont la plupart sont directement transférées de vies passées, et souvent se dégagent complètement par la simple compréhension de leur source. La personne qui a une phobie de l’eau a probablement été noyée ou s’est noyée par accident, dans une ou plusieurs vies antérieures. Une personne qui a peur des hauteurs est possiblement tombée de haut et en est morte ou s’est gravement blessée. L’anorexie peut être le résultat d’avoir vécu une mort par la famine dans une vie passée; la source de l’anorexie pour plusieurs femmes s’est révélée être reliée à une vie dans laquelle elles sont mortes de famine dans un camp de concentration.

Les rêves récurrents sont souvent, eux aussi, karmiques. Ils montrent potentiellement des fragments de situation de vie passée afin de remonter à la surface de la conscience pour être guéris. Souvent le rêve en question n’a aucun sens jusqu’à ce que vous demandiez aux « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques » de vous montrer sa source et de dégager cette énergie de votre être. Dans un cas particulier, une femme faisait constamment un rêve d’être prise sous la Terre, seule et effrayée. Dans la vie-source du problème, elle avait été une minière qui explorait une caverne en solo. Son partenaire était à l’extérieur et la corde-escalier donnant accès à la caverne avait tombée; elle y était emprisonnée et éventuellement elle y est morte. Son partenaire dans cette vie passée, qui la laissa mourir seule, est son amoureux dans sa vie actuelle. En ouvrant sa mémoire à cet événement du passé, le rêve qui l’a hantée pour plusieurs années a cessé, et sa relation à son amoureux s’est grandement améliorée.

Un trait de caractère qui semble presqu’impossible à se défaire peut bénéficier d’un travail karmique. Dans mon propre cas, j’ai demandé pour de l’aide envers une habitude malsaine de parler par-dessus les autres; j’avais besoin d’apprendre à laisser l’autre terminer de parler avant que je me mette à répondre. J’ai essayé pendant des années, sans succès, de contrer cette mauvaise habitude, mais une seule requête de libération karmique et elle fut éradiquée de façon permanente. D’autres exemples sont les tics impliquant les mains, du genre continuellement tournoyer une mèche de cheveux entre ses doigts ou se ronger les ongles. La plupart d’entre nous avons des habitudes de ce genre.

Une de mes amies avait beaucoup de difficultés à garder sa maison propre. Son frigo était constamment plein de restants qu’elle laissait pourrir et ne mangeait jamais, et elle détestait et évitait le plus possible d’aller au supermarché et de cuisiner. Elle et ses enfants mangeaient régulièrement dans des restos rapides, même si elle savait que ce n’était pas sain. Lorsqu’elle me demanda pour de l’aide, nous avons demandé aux « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques » de nous assister. Le pattern principal semblait être relié au manger, nous avons donc demandé quelle était la source de ses problématiques alimentaires. Elle s’est fait montrer plusieurs vies antérieures dans lesquelles elle avait soit été une bonne/servante qui avait droit seulement aux restants de table pour se nourrir, soit d’avoir été celle qui devait s’occuper de cuisiner repas après repas pour des gros groupes de personnes. Elle avait été cuisinière responsable de nourrir une armée dans une vie, et responsable de nourrir tous les travailleurs sur une grosse ferme dans une autre. Elle avait été servante et bonne de ménage dans plusieurs vies, avec très peu de reconnaissance pour son travail. Une fois qu’elle vit et demanda de dégager tout le karma de ces vies antérieures et le dommage qui en avait résulté, sa résistance à s’occuper de sa maison baissa considérablement. Nous nous sommes aussi fait dire que graduellement cela disparaîtrait entièrement. » (Diane Stein, We are the Angels)

J’aimerais vous dire une dernière petit chose avant de passer à la troisième section du message dans lequel je vous donnerai des directives pour ce grand travail de débroussaillage que vous ferez avec les « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques ». Je sais comment difficile cela peut être d’accepter que nous avons donné notre accord (au niveau de l’âme) de graviter vers certaines expériences au courant de nos vies sur Terre. Le fait que nous ne nous rappelons ces prises de décision effectuées « loin là-haut » semble tellement injuste en terme de notre capacité à les gérer en temps réel lorsqu’ils se présentent – mais honnêtement, si vous saviez d’avance ce que vous alliez vivre, l’apprentissage serait-il le même? Également, cela est loin d’être clair que nos sois non-physiques comprennent vraiment à quel point peut être l’intensité de la douleur physique et de la souffrance psychologique – au niveau de l’âme, la souffrance est un concept désincarné qui est synonyme de ce qui engendre la croissance spirituelle, l’apprentissage de leçons et l’évolution/maturation de l’âme. Diane l’explique bien dans cette citation : « À ces niveaux là il n’y a pas de douleur, et juste comme les gens oublient la dimension de l’âme lorsqu’ils s’incarnent dans des corps, les âmes elles aussi oublient ce qu’est la douleur corporelle lorsque le corps physique meurt. » Donc essayez autant que possible de vous rappeler cette réalité du passage de niveaux lorsque vous remarquez que vous êtes en train d’aller dans un « mode victime » où des choses vous sont faites « sans votre accord », car la réalité est que « nous sommes d’accord quant aux leçons que nous voulons travailler dans nos vies, quoique nous ne choisissons pas toujours comment ces leçons se manifesteront. Ces décisions sont effectuées à des niveaux non-conscients, pour le plus grand bien ou selon des nécessités reliées à l’évolution ». Espérant que cette petite addition au texte vous servira, car c’est en révisant ce texte avant de l’envoyer que j’ai ressenti tout d’un coup que je devais ajouter ce paragraphe, qui ne faisait pas partie du message initial (comme s’il n’était pas déjà trop long lol).

3-DIRECTIVES ET FORMULATION DES MOTS POUR LA LIBÉRATION KARMIQUE

Si vous avez suivi mes directives dans le message précédent pour vous mettre dans un état méditatif et commencer à déterminer comment vous ressentez la présence des « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques » une fois que vous demandez leur présence à vos côtés, vous avez probablement déjà vécu une expérience de rencontre avec eux. Personnellement je les vois mentalement dans une formation semi-circulaire autour de moi, j’ai l’impression qu’il y en a 9, dont 2 qui sont des énergies féminines (ceci est ma perception à moi, et considérant que ce sont des anges, est-ce que leur « sexe » importe vraiment? Lol). Idéalement vous découvrirez votre façon unique à vous pour entrer directement en contact et en conversation avec eux, sinon un pendule peut aider mais il faut le programmer avec une ferme intention quant à ce que vous permettez qui puisse communiquer avec vous par le biais de cette technologie (seulement les êtres à vibration supérieure qui veulent votre plus grand bien, etc.).

Le travail que ces Êtres feront sur vos corps énergétiques lorsque vous leur demandez pour une libération karmique est presqu’instantané, vous le ressentirez peut-être comme une énergie qui passe à travers vous comme un éclair, ou une fontaine, ou même une réparation dans le grillage de votre mental, ou encore vous pourriez ressentir quelque chose dans un lieu spécifique de votre corps. Il y a probablement autant de façon de ressentir ce genre de travail de dégagement de patterns énergétique qu’il y a d’humains sur la Terre, donc amusez-vous à découvrir comment ce processus est pour vous! Aussi, il est possible que vous ne ressentiez rien, ce qui ne veut pas automatiquement dire que rien ne se passe. Certaines libérations deviennent visibles seulement par le biais de leurs effets postérieurs, par exemple les dynamiques d’une relation changent subitement, ou encore vous remarquez en rétrospective que quelque chose que vous faisiez régulièrement ne s’est pas produit depuis quelque temps. Dans d’autres cas il est possible que les effets prennent plus de temps à se dévoiler, des fois cela est partiellement dû au fait que le karma d’une autre personne est impliqué, ou encore que vous devez effectuer certains changements dans votre vie avant que la libération vous soit accordée (une personne en particulier s’est fait dire qu’elle devait pleinement décider si elle voulait être en vie avant de se voir accorder ce qu’elle avait demandé de dégager, une autre qui avait demandé de guérir son cancer du foie s’est fait dire qu’elle devait premièrement apprendre à s’aimer, une autre encore que recevoir la guérison qu’elle demandait ne pourrait se faire avant qu’elle laisse son partenaire abusif).

Bon, alors voici quelques directives de base :

Donnez à ces Êtres, qui ont le pouvoir de changer des aspects de votre vie, le respect qu’ils méritent : demandez leur présence mais ne l’exigez pas; n’argumentez pas avec eux et remerciez-les pour toutes choses qu’ils dégagent de votre Être; s’ils vous disent de faire quelque chose, prenez-les au sérieux; s’ils répondent « non » à une requête, acceptez leur réponse.

En rapport à recevoir un « non » : soyez conscients qu’un non comme réponse est potentiellement plus à propos de la façon que vous formulée votre demande plutôt que la requête même, ou encore qu’il est peut-être nécessaire que vous voyez davantage d’aspects du pattern en question avant qu’il puisse être complètement dégagé de votre champ d’énergie. Ces Êtres sont nos aides, donc faites confiance à leur guidance et comment ils procèdent à ouvrir et déployer votre conscience pour vous, souvent en couches et en plus d’une séance, surtout pour des problématiques qui sont entrelacées à travers différents types de karma. Rappelez-vous aussi des directives de Diane en rapport aux mal-aises et maladies : c’est le dernier type de karma à travailler dessus, il y a beaucoup de déblayage à faire autour des aspects émotionnels, psychologiques et mentaux (bref les causes) avant de travailler directement sur leurs manifestations corporelles (les effets). Vous pouvez demander pour des clarifications afin de mieux comprendre ce sur quoi vous devriez concentrer et vers quoi diriger le travail – demander est la seule condition à respecter pour recevoir de l’aide et de la guérison.

Vous pouvez demander autant de libérations karmiques qui vous viennent en tête au cours d’une séance, mais respectez les limites de votre corps et n’épuisez pas ses ressources. Également, faites une requête à la fois, c’est-à-dire une problématique à la fois et assurez-vous que le travail est complété avant de demander autre chose. Visez la globalité d’un problème/situation/thème plutôt que le décomposer en morceaux. Assurez-vous de formuler vos questions de sorte que la réponse puisse être oui ou non (à moins que votre habiletés de communication psychique soient bien développées, gardez-vous en à des réponses simples car ça peut être très compliqué de comprendre la pensée holographique à partir de notre perspective linéaire). Pour certaines personnes les réponses oui/non sont perçues comme des feux de circulation vert/rouge (trop mignon!) ou une autoroute dégagée/congestionnée, pour d’autres ce sont des sensations physiques comme de la chaleur dans le cœur/tensions dans l’abdomen, et pour d’autres encore ce sera d’entendre oui ou non, ou voir ces mots dans leur tête. Dans mon cas, comme je vous l’ai partagé l’autre fois, tout d’un coup je le sais et j’en vois les contours comme si un éclair m’avait donné le tout, d’un coup. Une chose drôle qui peut arriver lorsque vous travaillez avec ces Êtres est de ressentir qu’ils deviennent un peu excités lorsque tout d’un coup une ouverture a lieu en vous-mêmes et que vous comprenez la dynamique que vous êtes dedans – bref qu’une réalisation importante a lieu en vous. Diane mentionne avoir déjà entendu des clappements de mains de leur part, moi personnellement j’ai ressenti l’énergie autour de moi s’amplifier énormément dans un moment de clarification et de lucidité où j’ai vraiment compris une dynamique en moi-même qui m’échappait (blind spot). (Pour vous les curieux, cette compréhension fut que victime et bourreau coexistent de façon interdépendante, et que tu ne peux pas en avoir une sans l’autre – je ne dis pas que ceci s’applique de façon universelle à tout le monde, mais dans mon cas l’ensemble de mes vies humaines semble être une répétition de cette dynamique de passage d’une extrême de ce pendule comportemental à l’autre, et le fait de réaliser ce jeu est une grande avancée dans la maturation de mon âme, qui étais comme un adolescent quand je suis arrivé ici).

Et enfin… voici la formule de mots à utiliser pour libérer le karma de façon aussi complète que possible :

Les questions devraient être formulées en suivant ces directives de façon générale :

-Puis-je avoir une libération karmique de… Puis-je recevoir une guérison de… Pouvez-vous dégager X karma…

-Vous pouvez ajouter le mot « complet » à ces formules et voir ce qui se passe. Des fois la réponse sera non, dans tel cas prenez le temps de reformuler la même requête sans l’ajout de ce mot. Une fois lorsque j’ai demandé, la réponse fut « non pour complet, oui pour presque complet » (et quelques jours plus tard après d’autres libérations touchant à d’autres aspects de ma personnalité, quand j’ai redemandé la réponse fut oui).

-Lorsque vous travaillez sur des relations, demandez pour « la guérison complète du karma à l’œuvre dans ma relation avec… » afin de couvrir tous les angles possibles qui pourraient causer des obstacles à cette relation (pas une mauvaise idée non plus de demander la guérison de toutes les vies antérieures avec cette personne). Vous pouvez demander pour la guérison d’une relation avec une personne décédée ou que vous n’avez pas vue depuis plusieurs années.

-Rarement mais ceci peut vous arriver, SI vous recevez des images d’une expérience très traumatique dans laquelle une personne vous a fait un grand mal (ou si une telle expérience vous est arrivée dans votre vie actuelle), ET que les « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques » sont prêts à vous l’accorder (bref s’ils le recommandent), vous pouvez demander non seulement pour une guérison complète du karma avec cette personne mais aussi une coupure complète de toutes énergies de liaison entre vous. Ceci n’est pas à faire à la légère, et surtout pas dans une énergie de malice, demandez-le si et seulement si ces Êtres vous disent que c’est approprié et qu’ils sont pleinement d’accord. Le dommage que de telles expériences causent peut se traîner d’une vie à une autre et créer des difficultés ou des patterns karmiques, même si vous n’avez aucun contact avec cette personne dans votre vie actuelle.

Une fois que vous recevez un OUI, alors demandez que la guérison/dégagement/libération soit :

À TRAVERS TOUS LES NIVEAUX ET TOUS LES CORPS,
TOUTES LES VIES PASSÉES SUR TERRE INCLUANT CETTE VIE PRÉSENTE,
QUE TOUT DOMMAGE SOIT GUÉRIT (DE LA SITUATION, LA RELATION, LA CONDITION, LE TRAIT),
ET QUE CETTE GUÉRISON SOIT APPORTÉE DANS LE PRÉSENT, ICI ET MAINTENANT

Cette formule couvre la plupart des angles potentiels afin que le dégagement des énergies et la guérison des templates (modèles des corps subtils) soit effectués de façon la plus exhaustive possible. Pour ceux et celles qui se demandent pourquoi cela a besoin d’être si précis, c’est en partie parce que la majorité du karma est tenue dans le corps mental et son grillage/sa trame, où la précision des mots est importante. Aussi, si vous prenez le temps de bien analyser chaque phrase de cette formule, ça devient assez évident qu’elle couvre une multitude de facettes touchant aux dimensions de l’espace et aux directions du temps, elle vise les causes profondes mais couvre aussi tous les effets qui ont pu se produire par la suite, et enfin que tout ce déblayage et cette guérison se rendent jusqu’à vous et votre incarnation actuelle, ici et maintenant.

Amusez-vous avec ce processus. Ça semble peut-être très sérieux mais ceci est votre moyen pour vos libérer des chaînes que vous vous êtes inventées (littéralement!). Traitez ces « Esprits/Anges/Gardiens du Karma/des Archives Akashiques » avec respect, mais n’ayez pas peur d’eux ou ne vous sentez pas inférieurs à eux non plus. Nous sommes tous des Êtres de Lumière, donc traitons-nous de façon à s’en rappeler!

***

Ceux et celles d’entre vous qui se sont rendu-e-s jusqu’ici dans mon message, je vous dis merci!!! C’est très long écrire ces messages et les traduire mot pour mot. Je ne ferai pas des messages aussi longs très souvent. C’est un appel que je ressens et je l’écoute, je vous offre ces efforts complètement gratuitement, sans visée secondaires. Cela me ferait grand plaisir que vous me racontiez vos expériences avec ce processus! Soyez en paix, je vous aime beaucoup et je sais qu’on peut transformer ce monde, une libération karmique à la fois! 😉
Julie♥Claire