Lazy Enlightenment ♥ Illumination Paresseuse 3

Little note: I’m not sure if I already shared this but Thaddeus experienced his first flashes of enlightenment in the trenches during WW2, surrounded by dead bodies Why its so much easier in such extreme situations I can’t fully explain, but it’s often the case. May we awaken without going through such extremes! We are, after all, in the Age of Aquarius now, maybe a couple of good disco moves can dislodge the ego and we can finally come back to Unity and have the biggest ever f’n party! lol 🙂

No matter what your spiritual condition is, no matter where you find yourself in the universe, your choice is always the same: to expand your awareness or contract it. There is nothing wrong with being where you are – it’s one of the infinite experiences available to us.  There is no point in worry or wonder about worse or better conditions, although that game is available if you want to play it.

Whatever we have done in withdrawing from the One Mind, we are doing now. Whatever we are doing will always be within us to do, even when we are not doing it, and is therefore not to be resisted, but transcended.  To transcend is to rise above, and to rise above your present vibration level and stay, the first step is for you to love the way you are now and trust the flow of the universe.

It’s an interesting mental exercise to turn the whole game upside-down: the problem is not how to free yourself from the mass level, how to get enlightened. The real question is: If you are a completely free and self-determined being, how did you lock yourself into a body to play games on the material plane? How did you get yourself and others to agree to this game? How did you get it to be compulsive?  Several times when I’ve spaced out, I flashed: Well, if it’s that easy to get out, I might as well go back and play the game. Maybe that’s the ultimate temptation. And maybe no one really wants to know how easy it is, nobody wants to upset the game. We may all be playing let’s pretend, hide-and-seek.

Physical reality is one of the biggest horror movies of all, and you know how we love horror movies. If the universe as we see it from our vibration level is illusory, only partially true, then that’s all the more reason for enjoying it and loving it, instead of getting freaked by it. Everything that happens on earth can be experienced on any of thousands of different vibration levels, from the most euphoric to the gloomiest. We are entirely free to emphasize any level we wish. We need change nothing but our own attention and love, our own expansion and love.

Since the universe is nothing but live beings, each controlling his own level and his own relationships, there is absolutely nothing in the universe that needs to be corrected in any way. We don’t have to do anything about it, whatever it is. There is consciousness everywhere in the universe, and we can trust all beings to handle their own decisions. No matter how it looks to us, love never loses control: the laws of our relations are as honest and exact as the laws of physics.

It follows that I am not writing this book out of any sense of objection to what anyone believes now.  Beyond all reason is the mystery of love:  you know we are all equal, no one in truth needs any help from anyone else, no one needs to be told or given anything – and then you do the most compassionate act anyway, do the best for those around you that you have in you.

This is a letter to my brothers and sisters, a love note to try to show how, when we thought love wasn’t working, it was working perfectly. The harmony is infinite and one and divine. Where do you figure you fit into it? Don’t be too hard on yourself. A little bit of love goes a long way!

-taken from The Lazy Man’s Guide to Enlightenment by Thaddeus Golas

♥♥♥

Petite note: Je ne suis pas certaine de vous l’avoir mentionné mais Thaddeus a vécu ses premières lueurs d’illumination lorsqu’il était dans les tranchées pendant la 2e guerre mondiale, entouré de cadavres. Pourquoi c’est plus facile de décrocher et se rappeler l’unité dans des conditions si extrêmes, je ne peux pleinement répondre, mais c’est souvent comme ça. Puissions-nous nous éveiller sans avoir à vivre de telles extrémités!  Nous sommes rendus à l’Ère du Verseau, peut être qu’une couple de bons ‘moves’ disco pourraient déloger l’égo et nous ramener à l’unité et enfin transformer ce jeu en un un gros party! lol 🙂

Indépendamment de votre condition spirituelle en ce moment, indépendamment d’où vous vous trouvez dans l’univers, votre choix est toujours le même : l’expansion ou la contraction de votre conscience.   Il n’y a rien de mal à être où vous êtes – c’est une des expériences infinies qui nous sont disponibles.  Il n’y a aucun point à s’inquiéter ou à se demander à propos de conditions pires ou meilleures, quoique ce jeu est disponible si vous voulez y jouer.

Quoi que nous ayons fait en se retirant de la pensée unique (One Mind), nous le faisons en ce moment même.   Quoi que nous sommes en train de faire sera à jamais une des possibilités de ce que nous pouvons faire, même lorsque nous ne sommes pas en train de le faire, et ne devrait donc pas être résisté mais plutôt transcender. Transcender veut dire s’élever, et pour s’élever au-delà de votre vibration présente et y rester, la première étape est de vous aimer tel que vous êtes en ce moment et faire confiance à la mouvance de l’univers.

C’est un exercice intéressant de pondérer ce jeu que nous jouons en le regardant à l’envers : le problème n’est pas comment faire pour se libérer du niveau de la matière et devenir illuminé. La vraie question est plutôt : Si nous sommes des êtres complètement libres et autodéterminés, comment avons-nous fait pour s’enfermer dans des corps et jouer des jeux de densité dans la matière? Comment avons-nous fait en sorte non seulement d’accepter de jouer ce jeu mais aussi de rendre les autres d’accord de le jouer aussi?  Comment avons-nous fait pour que ce jeu devienne compulsif? Plusieurs fois, lors de mes introspections, j’ai eu des révélations à ce sujet : Eh bien, si c’est si facile d’en sortir, je suis aussi bien d’y retourner et continuer à jouer le jeu.  Peut-être est-ce cela la plus grande tentation. Et peut-être que personne ne veut vraiment savoir à quel point c’est facile de sortir du jeu, car personne ne veut ruiner le jeu pour les autres. Peut-être sommes nous tous et toutes en train de jouer un jeu de faire semblant, un jeu de cachette.

La réalité physique est un des plus grands films d’horreur qui soit, et vous savez à quel point nous aimons les films d’horreur. Si l’univers, tel que nous le voyons à partir de notre niveau de vibration, est illusoire, seulement partiellement vrai, n’est-ce pas là une raison de plus pour s’y amuser et l’aimer, au lieu d’en être apeuré? Tout ce qui arrive ici sur terre peut être vécu à partir de à partir de milliers de différents niveaux de vibrations, de celles les plus euphoriques à celles les plus lugubres.  Nous sommes entièrement libres de mettre l’emphase sur un niveau particulier, selon nos souhaits. Nous n’avons rien à changer autre que notre propre attention et amour, notre propre expansion et amour.

Puisque l’univers n’est composé de rien d’autres que des êtres vivants, chacun contrôlant son propre niveau et ses relations, il n’y a absolument rien dans l’univers qui requiert une correction quelconque. Nous n’avons pas besoin de rien faire au sujet de quoi que ce soit qui existe dans l’univers. La conscience est partout dans l’univers, et nous pouvons accorder confiance à tous les êtres comme quoi ils peuvent gérer leurs propres décisions.  Indépendamment de comment cela peut nous sembler, l’amour ne perd jamais le contrôle : les lois de nos relations sont autant honnêtes et exactes que les lois de la physique.

Il s’ensuit que je n’écris pas ce livre pour des raisons d’objection envers ce que quiconque croit en ce moment. Au-delà de toute raison, il y a le mystère de l’amour : vous savez que nous sommes tous égaux, et en toute vérité, personne n’a réellement besoin d’aide de qui que ce soit d’autre, personne n’a besoin de se faire dire ou se faire donner quoi que ce soit – et cela ne nous empêche pas d’accomplir des gestes plein de compassion, de donner le meilleur de nous-mêmes à ceux et celles qui croisent notre chemin.

Ceci est une lettre pour mes frères et mes sœurs, une note d’amour pour montrer que, lorsque nous pensions que l’amour ne fonctionnait pas, en fait il fonctionnait parfaitement. L’harmonie est infinie et unifiée et divine. Où croyez-vous que vous vous insérez dans tout ça? Ne soyez pas trop durs avec vous-même. Un petit peu d’amour vous transporter bien loin!  

-tiré de Le Guide du Paresseux Illuminé, écrit pas Thaddeus Golas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *