L’Érosion de l’Égo, partie 2 / Eroding the Ego, part 2

J’ai jadis travaillé avec une guérisseure qui m’avait exposé de façon très succinte les 2 seules options que nous avons véritablement en tant qu’êtres incarnés, dont je découvris par la suite était l’enseignement fondamental d’Un Cours en Miracles (UCEM) : tu peux soit être l’esclave de Dieu, soit l’esclave de ton ombre. Cela semble si sévère, et peut être que de dire servant de Dieu serait plus attirant, mais pour qui en nous le serait-ce? Bref qui en nous réagit au mot « esclave », autre que l’égo?

Dans la réalité absolue, oui c’est certain que pour l’égo l’idée d’être un avec Dieu égal être l’esclave de quelqu’un d’autre, mais cela est principalement dû au fait que l’égo est incapable d’une compréhension véridique de ce de quoi il est constamment en train d’essayer de s’enfuir. C’est pourquoi il travaille de façon acharnée à garder la partie de ton l’esprit qui s’y est identifié de vivre un processus de dés-identification de cette croyance d’être égo (la bla bla bla intérieur incessant est l’esprit faux/distrait par l’égo, la quiétude absolue est l’esprit vrai/qui s’est rappelé la vérité.

Si tu plonges dans les profondeurs de ton égo et sa nature, je doute vraiment que ton choix serait de continuer à rester son esclave. UCEM résume l’éventail/la gamme de l’expression égoïque : à son mieux il est hostile, à son pire il est vicieux. Qui voudrait être l’esclave d’un tel éventail de possibilités d’expression personnelle? Ce que tu es vraiment, encore une fois tiré d’UCEM, est l’amour/joie/paix qui n’a pas d’opposé. Pour l’égo rien ne pourrait sembler plus plate et ennuyant que ça, mais pour ton être véritable, cela semble comme les cieux, ou plutôt, ta demeure véritable.

Voici un petit exercice pour ceux et celles d’entre vous qui veulent s’amuser à jouer avec de l’énergie : Amuse-toi à remarquer les réactions qui montent à ta conscience en lisant ce texte, et essaie de suivre ces réactions jusqu’à leur origine (indice : toutes réactions sont de l’égo et sont nourries par la peur). Utilise le mantra « Je suis l’amour/la joie/la paix qui n’pas d’opposé » pour inonder toutes réactions qui font surface avec la lumière pure de la Source de Vie. Quelques exemples de réactions intérieures que tu pourrais rencontrer : des pensées qui s’expriment en images ou en mots, des émotions qui sont vécues dans le corps comme légèrement à extrêmement inconfortables, ou encore des actions physiques comme vouloir être violent ou, de façon moins intense, comme un désir compulsif d’aller faire autre chose qui est supposément plus important…

Je me suis attrapée à différents moments dans chacun de ces types de réactions (incluant de devenir consciente que je suis passée d’être en train de faire un travail intérieur à être par terre sur mes mains et mes genoux en train de laver un plancher, sans aucune mémoire d’un point de transition entre ces deux activités hehe). Cela devient assez divertissant d’apprendre à remarquer les stratégies que l’égo met en œuvre pour te garder distrait de/non-concentré sur la seule chose qui lui enlèvera tout son pouvoir : être pleinement présent envers ce qui se passe en toi. Utilise cet exercice non pas comme un outil pour faire mal à l’égo (il n’existe pas vraiment donc tu ne peux ni le blesser ni le tuer, et tenter de le faire te garde dans l’égo) mais plutôt pour le transcender. Amuse-toi à remarquer toutes les façons que l’égo t’emporte avec lui dans plein de directions et de distractions, rigole envers son processus, chatouille-toi hors de toute soumission aux mécanismes de la peur. Regarde l’égo comme tu regarderais un enfant vraiment effrayé qui cherche à se sécuriser. Donne-lui de l’amour et de l’assurance, et ensuite donne-le à la Source-de-Vie et regarde au-delà de lui vers ce que tu es vraiment. 🙂

En gratitude profonde à chacun et chacune et à tous, car à chaque fois que nous faisons un tel travail intérieur, cela facilite le processus pour les personnes qui le feront par la suite, leur donnant encore plus de courage pour le faire!

Julie Claire

♥☼♥

I once worked with a healer that summed up very nicely the only 2 options we really have as incarnated beings, which I later discovered was the core teaching of A Course in Miracles (ACIM): you can either be a slave to God or a slave to Shadow. It might sound harsh, and maybe servant of God would be more appealing, but who in us, in fact, reacts to the word ‘slave’, other than Ego?

In absolute reality, to the ego it does seem like to be one with God is to be its slave, but that is mostly because the ego is incapable of really understanding the precise thing it is trying to run away from. It is why it works so hard to keep the part of your spirit that is identified with it from undergoing dis-identification from believing it is ego (the incessant chatter is false spirit fed/distracted by ego, the absolute stillness is true spirit that has re-membered truth).

If you delve deep into the nature of ego, I really doubt that your choice would be to remain its slave. ACIM sums up the range of ego expression as follows: suspicious at best, vicious at worst. Who wants to be a slave to that kind of continuum of possibilities of self-expression? What you really are, once again straight out of ACIM, is the love/joy/peace that has no opposite. To ego that sounds like the most boring thing ever, but to your true being, that sounds like heaven – ie. home.

Here’s a little exercise for anyone who wants to play with energy: Have fun noticing the reactions that come up from reading this text, and try to follow them all the way back to their origin (hint: all reactions are ego-based and fed by fear). Use the mantra of ‘I am the love/joy/peace that has no opposite’ to flood whatever reactions come up with the pure light of your Life-Source. Here are examples of reactions you might encounter within: for some of you these might be thoughts expressed as images or words, emotions expressed as slight to excessive discomfort within the body, it might even be as physical actions like a desire to be violent or, less intensely, a compulsion to get up and go to do something else that is supposedly more important…

I’ve caught myself doing all of these (including becoming aware that I’ve gone from doing inner work to washing the floor on my hands an knees with no memory of a transition point between these very different activities lol) and it gets quite entertaining to learn to notice how ego seeks to keep you distracted/not focused on the one thing that will strip him of power: being fully present to whatever is going on within you. Use this as a tool not to hurt ego (it doesn’t really exist so you can’t hurt it or kill it, and trying to do so just keeps you in ego) but to transcend it. Have fun noticing how ego brings you along for distracting rides, laugh at the process, tickle yourself out of submission to fear mechanisms. Look at ego as you would look at a very afraid child that is seeking to feel safe. Give it some love and reassurance, then release it to Life-Source and look beyond it to who you really are. 🙂

In deep gratitude to each and every one of us, as every time we do this, it makes it easier for the next person to have the courage to do it too!

Julie Claire

Retour haut de page