Personal revolution or collective evolution? ♥ Révolution personnelle ou évolution collective?

‘Human spirituality is not an effective path to freedom, as it poses no threat to the status quo. The spiritual marketplace is a state-sanctioned enterprise. It is part of the delusion, not the way out of it. Spiritual and religious practices in the dream-state do not result in progress. It’s not that they’re bad at it, but that it’s outside their scope. The kind of evolution needed to wake up from the segregated, egoic-bound dream-state is on a much more personal level. It’s not about what people can do together, but what one person can do alone; a serious person who is willing to make a fresh start and play the game as it is, not as they’ve been told or as they might wish it is.

No understanding means anything unless it translates into action; change, actual progress. Otherwise, it’s just another evasive tactic. It’s because we accept our meager illumination as full sunlight that we don’t possess the explosive and self-destructive levels of discontent necessary to make a break. Not until we begin hacking away at our mental and emotional entanglements can we swim up and break the surface into the full light of wakefulness. To strike out and test the limits of what it means to be a conscious being in a conscious universe is within the scope of the individual. It is the fuel of personal revolution, of spiritual warfare.’

-taken from Jed McKenna’s Spiritual Warfare, book 3 of The Enlightenment Trilogy

♥☼♥

« La spiritualité humaine n’est pas un parcours efficace vers la liberté, puisqu’elle ne pose aucunes menaces au statut quo. Le marché spirituel est une entreprise sanctionné par l’État. Il est une partie intégrale de l’illusion et non la façon d’en sortir. Dans le monde du rêve, les pratiques spirituelles et religieuses ne résultent pas en progrès. Ce n’est pas qu’elles sont incompétentes à ce sujet, simplement que cela excède les limites de leur fonction. Le genre d’évolution qui est nécessaire pour s’éveiller du rêve et de l’illusion de séparation dans laquelle l’égo nous tient est d’une nature beaucoup plus personnelle. Cela n’a rien à voir avec ce que les gens peuvent accomplir ensemble mais plutôt ce qu’une personne peut faire de façon autonome; une personne sérieuse qui a la volonté de prendre un nouveau départ et jouer le jeu tel qu’il est vraiment, et non comment on s’est fait dire qu’il était ou encore tel qu’on souhaite qu’il soit.

Aucune compréhension ne veut dire quoi que ce soit à moins qu’elle se traduise par une action; un changement, un progrès concret. Sinon, ce n’est qu’une autre tactique d’évasion. C’est seulement parce que le peu de lumière que l’on voit est accepté en tant qu’un soleil brillant dans son entièreté que nous ne possédons pas un niveau de mécontentement assez explosif et destructeur du soi pour réussir à sortir de l’illusion du rêve. Ce n’est pas avant que l’on commence à défaire tous les enchevêtrements mentaux et émotionnels qui nous lient que nous pouvons enfin nager jusqu’à la surface, dans la pleine lumière de l’éveil. Sortir de la zone de confort du collectif et aller tester les limites de ce que c’est que d’être un être conscient dans un univers conscient est une fonction que l’individu peut accomplir. C’est, en fait, le carburant de la révolution personnelle, du spiritual warfare (guerre spirituelle). »

-tiré de Spiritual Warfare, livre 3 de la série The Enlightenment Trilogy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page